L’étudiant marocain de 17 ans, Yasser Abu Sir, a remporté la médaille d’or lors de la troisième Olympiade mathématique arabe de la Ligue arabe pour l’éducation, la tradition et la science (ALECSO), qui est organisée chaque année.

Outre Abu Sir, trois étudiants de différentes villes marocaines ont remporté des médailles d’argent parmi 60 contributors de 15 pays arabes.

Abu Seer, qui étudie les sciences mathématiques au lycée Moulay Ali Cherif à Al Hoceim, a pu résoudre tous les problèmes de mathématiques écrits posés lors du championnat organisé (à distance).

Dans ce contexte, Muhammad Abu Sir, le père de l’élève qui a remporté ce cours, a déclaré : « Cette médaille est un objectif pour nous depuis qu’il était à l’école au niveau préparatoire, automobile j’ai senti en lui une ardour pour les mathématiques et une expertise pour les problèmes mathématiques complexes.” .

Le père de l’élève qui a été couronné lors de cette session de l’olympiade mathématique arabe a ajouté dans un communiqué Hespress : “J’ai proposé à mon fils de participer à cette olympiade alors qu’il commençait à prendre les premières locations dans de nombreux concours pour augmenter son ambition de participer à cette session qu’il a reçu parmi les contributors 60”.

Abu Sir, professeur de mathématiques, a noté qu'”après avoir senti en lui dès l’école primaire sa distinction en arithmétique, sa rapidité et sa capacité d’absorption, j’ai travaillé avec lui, par exemple, en classe de sixième alors qu’il étudiait sur le troisième niveau.”

Cependant, un porte-parole a ajouté à Hespress : « Les professeurs de Yasser confirment son excellence dans d’autres matières ; Y compris des articles littéraires dont certains, par exemple, sont écrits en arabe et en français.

Concernant l’avenir de l’étudiant, Abu Sir a confirmé qu’il visait à participer à l’Olympiade africaine qui se tiendra au Rwanda en avril prochain, suivie de l’Olympiade internationale à Tokyo en juin prochain. Pour participer à ces compétitions, Yassir Abu Sir devra réussir des entraînements et des examens, qui se déroulent sous la tutelle d’une fee au sein du ministère de l’Éducation nationale pour sélectionner seulement 6 contributors qui représenteront le Maroc.

Concernant le niveau académique, l’étudiant aspire, après avoir obtenu le baccalauréat, à poursuivre ses études dans l’une des écoles préparatoires à l’entrée d’une école supérieure d’ingénieurs, que ce soit le Centre Bengerir au Maroc ou « Louis le Grand » en Maroc. France.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}