Le jeune Mahdi Maher, un ingénieur du gouvernement dans le domaine de l’informatique et de l’intelligence artificielle, a pu inventer un appareil clever qui aide les personnes aveugles et malvoyantes à compter davantage sur elles-mêmes.

L’innovateur, fils de la ville de Fès, a déclaré dans son interview à Hespress que cette invention, qu’il a baptisée “Mes yeux”, est la première du style au Maroc et en Afrique, soulignant qu’elle facilitera la vie des gens. personnes aveugles et malvoyantes, leur permettant de se promener dans les rues et de se déplacer dans les maisons de manière plus sûre, expliquant que cela est doable grâce au casque, qui émet des signaux sonores au porteur au bon second et à une distance précisément définie.

Le même intervenant a ajouté que l’appareil, en plus d’aider l’aveugle à se déplacer, est succesful de permettre à son propriétaire de connaître l’identité de personnes qu’il a connues auparavant, et aussi de l’avertir de la présence d’étrangers dans son environnement, ainsi que remark l’aider à lire en scannant divers textes et en les convertissant en parole dans la langue qu’il utilise. Je l’ai écrit, y compris en arabe.

Mahdi Maher, titulaire d’une licence de la faculté des sciences naturelles de Fès et d’un grasp de la faculté des sciences naturelles de Rabat, a expliqué son innovation, qui est entièrement le fruit de l’assiduité des compétences marocaines. après avoir aidé un aveugle à réussir son examen de licence, soulignant qu’il lui a fallu trois ans de recherche et de travail pour développer cette innovation.

Le même représentant a ajouté que son invention était soutenue par un sure nombre d’organismes gouvernementaux, dont la Caisse centrale de garantie et l’Incubateur de projets à Casablanca, soulignant que le soutien du gouvernement lui avait permis de bénéficier de l’expérience des chercheurs dans le domaine, ainsi que de la l’acceptation du projet en tant qu’étude scientifique Faculté de médecine de Fès et l’exploitation de ce qu’elle offre Les centres d’innovation au Maroc disposent de capacités methods avancées, notamment les centres d’innovation des universités de Settat et de Fès.

Maher, qui a déclaré que son appareil dispose d’un brevet, a appelé les composantes de la société civile à aider les aveugles et les malvoyants à acheter l’appareil, qui coûte entre 10 000 et 15 000 dirhams, soulignant qu’il s’agit d’un appareil intégré et n’a pas besoin d’être connecté à Web et son propriétaire peuvent s’y adapter à un second acceptable.

“Mes yeux” est un bon exemple d’utilisation de l’innovation pour faciliter la vie d’un grand groupe d’aveugles dans la société marocaine, comme c’est le cas de l’aveugle Abdel-Ilah Al-Maghraoui de la ville de Fès, qui était l’un des les premiers à expérimenter ce dispositif et à en bénéficier bénéficient grâce au soutien d’une affiliation caritative.

S’adressant à Hespress, Al-Maghrawi a exprimé sa joie d’avoir l’appareil marocain qu’il apprend peu à peu à connaître, affirmant qu’il est léger, facile à utiliser et acceptable en termes de forme et de taille.

Le conférencier a souligné que le dispositif My Eyes de Gemayel, en plus d’aider les aveugles à se déplacer à l’intérieur et à l’extérieur de la maison, est succesful de répondre aux besoins des aveugles qui aiment lire en convertissant les textes écrits en audio. clips.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}