Après la publication de la loi de funds n° 50.22 pour l’exercice 2023 au Journal officiel n° 7154-bis, il reste quelques jours avant que ses prescriptions n’entrent en vigueur le premier jour de l’année prochaine.

Le funds de l’année prochaine a alloué 600 milliards de dirhams aux dépenses du gouvernement général, contre 520 milliards de dirhams cette année, soit une augmentation de 80 milliards de dirhams supplémentaires.

Le gouvernement d’Aziz Ahanuch vise une croissance de 4 % et un déficit budgétaire de 4,5 % du PIB grâce à la loi de funds 2023.

De nouvelles exigences fiscales sont inscrites dans la loi de funds pour l’année à venir ; Parmi elles figurent la prolongation jusqu’au 31 décembre 2026 de la période d’software de l’avantage fiscal relatif aux salaires versés aux salariés lors du premier emploi, ainsi que l’exonération du coût des produits alimentaires destinés à l’alimentation du bétail. et la volaille. – taxe supplémentaire à l’importation à compter du 1er janvier 2023 jusqu’à la fin de l’année.

Parmi les revendications, il a également été précisé que l’apiculture devrait être incluse dans les revenus de l’agriculture afin de bénéficier de l’exonération pour stimuler la manufacturing de miel, surtout après la crise qu’a connue le secteur.

En ce qui concerne les impôts perçus sur les avocats, les exigences sont que le paiement volontaire de l’impôt sur le revenu par les avocats est d’environ 100 dirhams par avocat pour chaque file dans lequel tout ou partie du montant des honoraires qui lui sont liés a été déduit, tandis que le nouveau l’avocat bénéficie d’une dispense de cinq ans.

La nouvelle loi de funds vise à offrir de nouvelles opportunités aux entreprises qui déclarent des chiffres négatifs en réduisant le montant forfaitaire qui doit être payé pour bénéficier de la défiscalisation de 10 000 dirhams à 5 000 dirhams.

Au niveau de l’impôt sur les sociétés, les sociétés dont le résultat internet dépasse 100 hundreds of thousands de dirhams ne seront pas tenues de payer le taux de 35% ; Cela s’applique également aux entreprises de companies qui acquièrent le statut de pôle financier de Casablanca et aux entreprises des zones d’accélération industrielle, à situation qu’elles s’engagent à investir un montant d’au moins 1,5 milliard de dirhams au cours de la période 2023 et 2026 dans le cadre de l’accord. conclu avec l’État

Les sociétés sportives créées en vertu de la loi n° 30.09 relative à l’éducation physique et aux sports activities seront exonérées de l’impôt général sur les sociétés pendant cinq ans, à compter de la première année de déclaration d’activité.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}