L’exclusion du complexe sportif Mohammed V de Casablanca de la liste des stades où se dérouleront les matches du Mondial des golf equipment a suscité des critiques du conseil collectif et des demandes de révéler les milliards de centimes dépensés pour sa rénovation.

De nombreuses manifestations de la ville de Casablanca ont été organisées par le conseil collectif et aussi par la société de développement native “Casablanca Setup”, responsable de cette exception, qui a touché le bateau de la Fédération internationale des associations de soccer (FIFA).

Des événements civiques ont enregistré que des milliards de centimètres ont été dépensés pour le complexe sportif, mais son exclusion, malgré le fait que le Wydad Casablanca Sports activities Membership soit l’avenir d’un événement mondial, nécessite la divulgation du type des réformes qui ont dépensé ces milliards.

Le secrétaire général de l’Organisation marocaine pour la safety des deniers publics dans la région de Casablanca-Setat, Fawaz Veriz, a déclaré à cet égard que “les responsables du conseil communal sont obligés de donner des explications aux plenty sur cette query, étant donné qu’un énorme price range estimé à environ 22 milliards de centimètres mis à la disposition de l’entreprise pour la réparation et la configuration.

Le même défenseur des droits de l’homme a expliqué dans une déclaration au journal électronique Hespress que “les principes de transparence et de gouvernance dans le management et la gestion imposent aux responsables du conseil collectif après cet incident de donner toutes les explications au public, et de divulguer les mesures qui permettront être prises pour réhabiliter ce professeur de sport.”

De son côté, Karim Al-Kulaibi, membre du comité de repérage du complexe Mohammed V du Conseil collectif, a regretté que ce paramètre ait été exclu de l’organisation du Mondial des golf equipment, malgré les sommes importantes dépensées dans le processus de réparation. il.

Al-Qulaibi a déclaré à Hespress qu’il était “honteux et honteux qu’un bateau de cette taille, sur lequel j’ai dépensé 22 milliards de centimètres, ne réponde pas aux normes internationales”.

Le responsable collectif a souligné que “la société engagée dans la préparation est obligée de remettre un rapport sur l’utilisation de ces sommes, d’autant plus que l’état du bateau est toujours catastrophique, ce qui nécessite une planification lors de la prochaine réunion du conseil”.

Le Comité de suivi du Complexe Mohammed V, dans un précédent rapport, avait demandé au promoteur native Casablanca Planning de lui fournir une présentation détaillée des travaux prévus, mais cela n’a pas été fait jusqu’à présent.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}