Picture : AFP

Hespress – AFPLundi 26 décembre 2022 – 13h12

Les médecins du secteur privé en France ont de nouveau été appelés à fermer leurs cliniques du lundi au 2 janvier pour exiger des frais de session plus élevés et de meilleures situations de travail.

Une précédente grève les 1er et 2 décembre avait entraîné une chute de 30% de l’activité des médecins de famille, selon les providers de santé français.

Christelle Adigier, fondatrice de Medical doctors for Tomorrow, qui a lancé la grève, a déclaré que les chiffres “seraient plus bas. Ce n’est pas un secret pour nous, mais ce sera quand même formidable”.

Les autorités ont appelé à la solidarité des personnels de santé afin de “réduire le fardeau” des hôpitaux subissant le fardeau de la “triple épidémie” de propagation du Covid-19, de la bronchite et de la grippe. Mais il n’a pas été potential de contenir le mouvement de grève.

Le mouvement, qui envisage de participer à une grève nationale à Paris le 5 janvier, réclame le doublement du tarif de base de la session (de 25 € à 50 €) afin d’attirer les jeunes vers la occupation médicale libérale, qui est n’est plus attiré par le nombre élevé de tâches administratives qu’il comporte.

La communauté médicale s’est inquiétée de la liberté de choisir le lieu de travail dans le cadre du projet de loi sur les soi-disant déserts médicaux. Les médecins dénoncent la possibilité que certaines infirmières puissent prescrire le traitement.

Grève des médecins en France

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}