L’picture stéréotypée des Arabes dans l’imaginaire occidental, qui a été exportée de l’Occident vers le monde à travers les médias, les movies et les séries télévisées, est en prepare de changer pour la easy raison que les pictures transmises de la Coupe du monde de soccer au Qatar en 2022 pourraient créer de nouvelles impressions, notamment avec la bonne organisation du tournoi et les résultats attendus pour certaines équipes arabes et la scène parfaite pour clôturer cet événement mondial.

On peut identifier un sure nombre de phénomènes qui ont pu contribuer à rétablir cette nouvelle picture des Arabes lors de la Coupe du monde au Qatar, comme go well with :

1- La bonne capacité d’organisation du Qatar à la Coupe du Monde de la FIFA : cela s’est traduit par l’organisation serrée de tous les grands et petits événements de cet événement mondial, de sorte que le flux de supporters au Qatar et leur entrée et sortie des stades se sont déroulés sans heurts, en en plus de la possibilité pour les supporters d’assister à plus d’un match le même jour, compte tenu des courtes distances entre les stades et de la facilité de s’y rendre. Alors qu’il était fan lors du précédent tournoi en Russie en 2018, son trajet de Sotchi à Moscou prend plusieurs longues heures, la même douleur qui devrait survenir lors du prochain tournoi, qui devrait se tenir aux États-Unis. , Canada et Mexique en 2026.

De plus, nous sommes ici avec un cas distinctive qui a utilisé le succès de la coopération du Golfe à travers la carte Haya, qui a permis aux followers de voyager de manière transparente entre le Qatar et un sure nombre de pays du Golfe, pour montrer l’efficacité de cette coopération régionale et incarner les nombreux années de coopération dans le golfe Persique, les pays du Golfe et les pays arabes et même augmenter les revenus de la Coupe du monde. Il ne s’est pas limité au pays hôte et à l’organisation, mais tous les pays voisins ont été partenaires de ces réalisations.

2- Préservation des traditions arabes et islamiques : L’affrontement qui a eu lieu avant et pendant la Coupe du monde entre le Qatar et de nombreux pays et sociétés occidentaux n’était pas seulement une query de valeurs (comme boire dans les stades, les homosexuels), mais aussi un affrontement de civilisations et hégémonie intellectuelle. Ainsi, ce qui est arrivé aux nations arabes avec le soutien du Qatar a conduit à sa résilience face à cette pression. Cela a été facilité par la place des pays arabes qui, dans le même temps, ont déclaré leur rejet de l’homosexualité. A trigger de son avarice de la nature humaine et de l’interdit dans la faith islamique. L’absence d’alcool dans les stades de la Coupe du monde au Qatar a également réduit la violence lors des matches. Par conséquent, ce que ce tournoi a vu, c’est la victoire des valeurs exprimées dans nos sociétés arabes et une victoire qualitative pour avoir refusé d’imposer un sure mode de vie qui contredit les coutumes et traditions héritées dans notre région, ainsi que le respect des principes et les enseignements de l’Islam.

3- Réduire les écarts sphériques : pendant de nombreuses années, les pays arabes ont fait des efforts vigoureux pour se créer une organisation sphérique parmi les pays développés du monde sur le plan sportif, jusqu’à ce que les matches de la Coupe du monde au Qatar aient vu des victoires historiques pour un sure nombre d’équipes arabes sur des homologues avec une histoire et une modernité footballistiques riches. L’Arabie saoudite, classée 51e au monde, a battu l’Argentine, classée troisième au monde, a aiguisé l’appétit des Arabes pour les victoires dans cet événement mondial, qui a été suivi de victoires consécutives pour la Tunisie sur la France et le Maroc sur la Belgique, L’Espagne et le Portugal, pour faire du Maroc le premier pays arabe et africain à atteindre les demi-finales de la Coupe du monde de son histoire, et le quatrième parmi toutes les équipes en lice dans cet événement mondial majeur. Ainsi, en tant qu’Arabes, nous avons une state of affairs et des résultats sans précédent à la Coupe du monde.

4- Coupe du monde panarabisme : Les victoires des équipes arabes à la Coupe du monde ont surmonté les divergences politiques entre certains pays de la région. La vie s’est également arrêtée dans de nombreuses villes arabes avec la succession de victoires arabes à la Coupe du monde, notamment les matches du Maroc contre l’Espagne puis le Portugal en huitièmes de finale. Cela s’est exprimé dans les réseaux sociaux, à l’aide desquels certaines personnes ont récupéré la mémoire perdue de l’Andalousie, et les pages étaient remplies de souvenirs et d’événements historiques, à commencer par la chute de Grenade aux mains des Espagnols et se terminant par les attaques de les Espagnols sur la côte tunisienne, algérienne et marocaine et leur occupation d’Arran et de Tunis, comme s’il y avait une bande de movie qui s’appelait.

Cela signifie que la mémoire historique arabe est vivante et interactive, ce qui mérite une réflexion et une analyse approfondies. Nous pouvons même nous demander ce que le soccer fait aux Arabes, comme s’il y avait un génie que nous essayions de réveiller, et puis il essaie de réveiller dans l’euphorie de la victoire. Cela a été précédé par le refus des pays du golfe Persique de la pression américaine sur eux pour augmenter la manufacturing de pétrole, tout en renforçant les relations avec la Chine, dans le cadre de la diversification du réseau des relations internationales, en recherchant leurs intérêts et même en prenant une place neutre positionner. à la guerre russo-ukrainienne, pour devenir un médiateur entre l’Occident et Moscou. Alors, la Coupe du monde au Qatar était-elle le reflet et le miroir de décisions politiques ? Cela semble vrai, automobile le poids dans le monde du sport reflète le poids politique, culturel et économique.Remark expliquer autrement la concurrence féroce entre les États-Unis, la Russie et la Chine pour les médailles d’or aux Jeux olympiques, alors que tout le monde se bat pour le revenue.

En conclusion, ce second essential demande aux Arabes de s’appuyer dessus et de s’y investir réellement, de travailler à accroître leur picture constructive, de croire en leur capacité à influencer les autres et de croire qu’ils ont le potentiel et les capacités qui leur permettent d’organiser les plus grands événements mondiaux, comme cela s’est produit lors de la récente Coupe du Monde de la FIFA et avant cela à l’Expo 2020 à Dubaï, qui a été accueillie avec un grand succès par les Émirats arabes unis, en continuant à planifier le développement du sport de manière à ce que les pays arabes prennent une place de chief sur la carte mondiale du soccer et répéter l’expérience du Maroc, qui a réussi à battre de nombreuses équipes européennes à Doha.

* Centre de recherche et d’études prospectives du futur

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}