Les agriculteurs marocains espèrent des pluies régulières au début de la nouvelle année 2023 pour réaliser une bonne saison agricole, après les pluies que connaît le pays depuis novembre et qui ont calmé les esprits après un lengthy retard.

Les pluies récentes ont entraîné la reprise du pâturage dans les zones agricoles, ce qui a eu un affect positif sur les prix des aliments pour animaux, qui ont considérablement baissé, et un sure nombre d’agriculteurs ont labouré en avant dans l’espoir d’une bonne saison agricole.

Le ministère de l’Economie et des Funds notait dans une notice opérationnelle de novembre que les précipitations récentes sont de bon augure pour un bon démarrage de la campagne agricole 2022-2023 après une année de sécheresse, notamment avec des réserves d’eau dans les grands barrages du Royaume atteignant 5 milliards de mètres cubes alors que du 19 décembre, représentant un pourcentage de plénitude est de 30,7 pour cent.

Selon Hamid Sabra, agriculteur de la province de Srogna et responsable de l’Affiliation marocaine des oléiculteurs et des économiseurs d’eau, les récentes pluies ont donné un grand coup de pouce à l’agriculture dans son ensemble, ainsi qu’à l’amélioration de la qualité des olives que les agriculteurs préparent pour récolte.

Sabri a ajouté dans une déclaration à Hespress qu’« al-Qasaba a été touchée par les pluies automobile leurs coûts d’alimentation ont diminué en raison de la restauration des pâturages et de la libération du bétail, après avoir compté uniquement sur les aliments composés. “

Sabri n’a pas caché son espoir qu’il y aurait des pluies régulières au cours des trois premiers mois de l’année prochaine et a déclaré : « Tout le monde faisait confiance à Dieu et labourait et si les pluies sont bonnes dans les mois à venir, les résultats seront positifs, si Dieu le veut. .”

Pour soutenir la nouvelle saison agricole, le gouvernement a introduit plusieurs mesures et incitations, principalement liées à la fourniture de semences et d’engrais, à la gestion de l’eau d’irrigation, à l’assurance agricole, au financement et au soutien aux agriculteurs.

Dont environ 1,1 million de quintaux de semences sélectionnées à prix de vente réduits et 650 000 tonnes d’engrais phosphatés au prix de la saison dernière.

En matière d’irrigation, le gouvernement entend prendre un sure nombre de mesures, notamment achever la modernisation des systèmes d’irrigation et passer à l’irrigation localisée sur une superficie de 117 000 hectares.

Le gouvernement entend étendre les périmètres irrigués sur une superficie de 37 mille hectares au niveau du fond des barrages construits ou programmés, ainsi que poursuivre les travaux d’aménagement et de safety des petits et moyens périmètres hydrotechniques sur une superficie de 15 mille hectares. hectares.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}