Dans le premier commentaire officiel algérien sur la réalisation des Lions de l’Atlas, le président algérien Abdelmajid Tebboune a déclaré que l’équipe marocaine respecte le soccer arabe et maghrébin.

Dans une interview au « Figaro » français, Tebun a été interrogé par un journaliste français : « Avez-vous apprécié l’excellente efficiency des Marocains à la Coupe du monde ? dit : “Bien sûr ! Les Marocains apprécient le soccer arabe, en particulier le soccer maghrébin. Ils nous ont également félicités lorsque nous avons remporté la Coupe d’Afrique des Nations.”

Le dialogue ne s’est pas déroulé sans évoquer les relations maroco-algériennes, le président algérien ayant estimé qu’aucun pays ne peut être médiateur entre deux pays voisins, évoquant “l’accumulation des problèmes depuis 1963”.

Tebun a déclaré : « Nous nous sommes séparés pour ne pas nous battre et aucun pays ne peut servir de médiateur entre nous. Pendant les 60 ans de l’indépendance, la frontière algéro-marocaine a été fermée pendant 40 ans.

Depuis qu’Abdelmajid Tebboune a pris ses fonctions de président de l’Algérie, le discours du “Palais Mouradia” n’a pas dévié du syndrome d’hostilité contre le Maroc. L’affaire s’est aggravée après que les Américains ont reconnu leur souveraineté sur les régions du sud et restauré les relations maroco-israéliennes, puis ont avancé les positions de l’Espagne et de l’Allemagne au Sahara.

D’autre half, le président algérien a annoncé son intention de se rendre en France et en Russie l’année prochaine et a déclaré : « Je peux seulement vous dire que j’irai bientôt en Russie. Je n’approuve ni ne condamne l’opération russe en Ukraine. L’Algérie est un pays non aligné et je veux respecter cette philosophie.”

Tebbun a également annoncé une “visite d’Etat” en France, exprimant son intention de forger de nouvelles relations plus pacifiques avec l’ancienne puissance coloniale. La France est un État international et indépendant. L’Algérie est un État africain qui ne ressemble plus à ce qu’il était en 1962″, a-t-il déclaré.

D’autre half, Teboune a blâmé la France et les pays européens pour la « radicalisation » de certains Algériens ayant la double nationalité, déclarant : « Il y a des Algériens qui sont devenus extrémistes en France, mais il faut en connaître la raison, automotive l’extrémisme n’est pas algérien. Il y a aussi ceux qui ont quitté la France ou la Belgique et sont devenus extrémistes en Syrie ou ailleurs. L’Algérie ne peut en être tenue pour responsable. Je peux confirmer que seuls 250 Algériens qui ont quitté l’Europe ont rejoint l’Etat islamique.”

Sur la query du gaz, le président algérien a choisi de coopérer avec l’Italie plutôt qu’avec la France, déclarant : « Si nous avons des excédents, nous les partageons avec d’autres.

L’Union européenne et la France ne sont pas des rivales. Nous sommes liés par des relations de bon voisinage. Donc, si la France nous demande d’augmenter les exportations de gaz, nous le ferons. Mais elle ne l’a pas encore fait.”

Il a ajouté: “L’Italie l’a demandé. Nous avons commencé la development d’un deuxième gazoduc entre nos côtes et la Sicile pour augmenter notre approvisionnement de 25 à 35 milliards de mètres cubes année après année et faire de l’Italie une plaque tournante pour le reste de l’Europe.”

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}