Picture : AFP

Hespress – AFPDimanche 25 décembre 2022 – 14h33

Le pape François a appelé dimanche à mettre fin à la guerre “téméraire” en Ukraine, condamnant l’utilisation de la nourriture comme “arme” dans le conflit dans son traditionnel message de Noël.

Le pape s’est adressé à des milliers de croyants qui se sont rassemblés sur la place Saint-Pierre, où certains d’entre eux ont hissé des drapeaux ukrainiens.

Le pape n’a cessé d’appeler à la paix depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février, condamnant la guerre, cherchant à maintenir le dialogue avec Moscou, et rappelant dimanche « nos frères et sœurs ukrainiens qui vivent ce Noël dans le noir, dans le froid ou loin de leur maisons, à trigger de la dévastation causée par dix mois de guerre.

Le pape François a déclaré : « Que le Seigneur Jésus nous prépare à des actions concrètes de solidarité pour aider ceux qui souffrent, pour éclairer l’esprit de ceux qui ont le pouvoir de faire taire les armes et de mettre un terme immédiat à cette guerre insensée !

Le pape a ajouté : “Notre époque connaît un état de faim pacifique également dans d’autres régions et sur d’autres théâtres de cette troisième guerre mondiale”, faisant référence à plusieurs pays qui connaissent des difficultés ce Noël, notamment l’Afghanistan, le Yémen, la Syrie et la Birmanie. , outre le conflit palestino-israélien, le Liban et Haïti.

Le souverain pontife a appelé pour la première fois à la “réconciliation” en Iran, secoué par des manifestations menées par des femmes depuis trois mois, et a appelé ceux qui célèbrent Noël à penser “aux personnes qui souffrent de la faim, en particulier les enfants, chaque jour”. une grande quantité de nourriture est gaspillée et les ressources sont dépensées.” sur les armes.

Et le Pape de poursuivre : « La guerre en Ukraine a aggravé la state of affairs, mettant des nations entières en hazard de famine, notamment en Afghanistan et dans les pays de la Corne de l’Afrique. Nous savons tous que toute guerre trigger la faim et utilise la nourriture elle-même comme une arme et empêche sa distribution aux personnes qui souffrent… Prenons tous sur nous, et surtout ceux qui ont des responsabilités politiques, de faire en sorte que la nourriture ne soit qu’un outil pour la paix.

Pape François, guerre russo-ukrainienne, famine

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}