Après une expérience difficile sur le chemin de la diplomatie en Afrique du Sud, l’ambassadeur du Maroc, Youssef El-Amrani, débute ses fonctions à la tête des intérêts marocains dans les couloirs de l’Union européenne.

Le 18 octobre 2021, le roi Mohammed VI a nommé l’ancien ambassadeur du Royaume en Afrique du Sud, Youssef Lamrani, comme nouvel ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne.

L’Union européenne a donné le feu vert au diplomate marocain pour exercer ses fonctions dans la capitale de vingt-sept pays à Bruxelles, a confirmé l’Union européenne dans un communiqué à Hespress.

Amrani est né en 1953 à Tanger et a occupé plusieurs postes, dont celui de ministre d’État à l’Union du Maghreb de 1989 à 1992 et de consul général à Barcelone de 1992 à 1996. Il a également été ambassadeur du Maroc en Colombie, au Chili et au Mexique.

Accord sur la pêche maritime et l’agriculture

Dans les couloirs de l’Union européenne, le nouvel ambassadeur sera en confrontation directe avec des lobbies travaillant contre les intérêts marocains, notamment en ce qui concerne la safety de l’accord agricole signé entre le Maroc et l’Europe et le protocole de pêche.

Et la Cour de justice européenne a décidé, dans un geste déroutant, d’annuler les accords sur l’agriculture et la pêche, qui sont un accord qui permet à un sure nombre de navires européens d’utiliser les eaux marocaines pendant quatre ans, sous réserve de renouvellement.

L’Union européenne et le Maroc ont réagi à l’arrêt en confirmant dans un communiqué conjoint qu’ils prendront les “mesures nécessaires pour créer un cadre juridique garantissant la continuité et la stabilité des relations commerciales entre eux” et qu’ils sont prêts à “poursuivre la coopération”. . » et « consolider le partenariat euro-marocain pour une prospérité partagée » et « développer les multiples dimensions de ce partenariat ».

Désert… la clé du partenariat

Face au grand élan ressenti par la query du Sahara, notamment dans certaines capitales européennes, l’ambassadeur du Maroc continuera à œuvrer pour préserver les acquis et pénétrer d’autres capitales, puisque le Sahara est l’un des piliers de la politique étrangère du Maroc.

Le Roi Mohammed VI a déclaré à l’event du 69e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple que “le file du Sahara est la lunette à travers laquelle le Maroc regarde le monde, et c’est un critère clair et easy par lequel il mesure la sincérité de l’amitié et de l’efficacité du partenariat.

De ce fait, toute nouvelle development des relations entre les deux pays sera déterminée par des considérations géostratégiques et plusieurs variables régionales, notamment après la récente reconnaissance américaine du Sahara marocain.

Le problème des mineurs

Rabat ne veut pas retarder le processus d’expulsion des mineurs marocains, dispersés dans diverses villes européennes en général, et espagnoles en particulier, et cherche donc à ne pas laisser aux Européens la possibilité d’utiliser ce file, notamment avec le retour des diplomates chaleur qui caractérise les relations entre Rabat et plusieurs capitales européennes.

Les autorités européennes tentent de rétablir le contact avec l’exécutif à Rabat pour poursuivre le travail sur le retour des mineurs et des clandestins.

Le nouvel ambassadeur coordonnera les actions avec les capitales des pays européens pour accélérer le processus d’expulsion des mineurs et des personnes en scenario irrégulière.

On sait que l’Union européenne facilite l’éloignement des mineurs de diverses manières.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}