L’actrice marocaine Jamila Maslouh est connue pour son interprétation forte des personnages devant la caméra ou sur scène, qu’elle considère comme son premier et dernier amour.

Dans cette interview mise en lumière pour Hespress, Maslau évoque la chute des stéréotypes, sa nouveauté artistique et les rôles qu’elle rêve encore d’incarner, ainsi que son regard sur la dramaturgie marocaine et la nouvelle génération de jeunes comédiens.

Quel est votre nouvel artwork ?

J’ai de nouvelles œuvres, dont la série « Compagnons », qui a été écrite par le professeur Ahmed Bou Arwa et réalisée par Jamila El Borji et qui rassemble un groupe d’artistes marocains. L’avantage de ce travail est qu’il est différent des autres travaux et je lui souhaite du succès.

Quel est le secret de votre différence dans vos rôles de mère ?

Le secret de ma distinction est l’honnêteté, que ce soit dans le rôle d’une mère ou dans d’autres rôles.Si un acteur incarne le rôle avec sincérité et émotion, je suis sûr qu’il atteindra le public dans tous les cas.

Avez-vous peur d’être stéréotypé ?

Je n’ai pas peur d’être stéréotypé parce que chaque rôle que je joue est scénarisé, casté, habillé, et chaque rôle est différent de l’autre en termes de scenario et d’ensemble de choses. le rôle de la mère compatissante, par exemple, varie d’un travail à l’autre.

Remark évaluez-vous le niveau des affaires marocaines ?

Dieu merci, il y a de très beaux drames et des productions marocaines qui ont des pionniers et des jeunes, et il y a un mariage entre l’ancienne et la nouvelle génération d’acteurs. Il y a de très beaux rôles et séries.

Quel rôle rêvez-vous d’incarner dans votre parcours ?

J’ai un sure nombre de rôles que je rêve encore de jouer, y compris le rôle de “Cléopâtre” parce que j’aime le théâtre worldwide et grec et les personnages comme Zénobie. Il y a donc beaucoup de rôles que j’aimerais définir et j’espère y arriver le plus tôt attainable.

Que pensez-vous de la nouvelle génération d’acteurs ?

La nouvelle génération, ce sont nos enfants, et c’est une génération ambitieuse, contrairement à la nôtre, nous nous distinguons par la persistence, et eux, contrairement à nous, veulent venir plus vite et le plus tôt attainable. Je leur demande donc d’être sufferers face aux temps nouveaux et à l’ouverture de la jeunesse, à qui je souhaite tout progrès et bien-être.

Que leur conseillez-vous ?

Je mets en garde les jeunes contre un problème très grave qui est l’vanity et n’oubliez pas que tout succès n’est pas créé à partir de rien mais derrière il y a des gens et des pionniers qui ont prié et permis à cette génération de vivre cette étape et j’guarantee leur besoin de soyez respectueux et jamais conceited.

Votre public a le dernier mot.

Je souhaite au public marocain estimé une bonne année et que la nouvelle année les entre dans la santé, la sécurité, le progrès et la prospérité et que chacun réalise son souhait.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}