La participation de l’équipe nationale des moins de 23 ans au “Championnat d’Afrique des joueurs locaux” (Al-Shan en abrégé), que l’Algérie accueillera du 13 janvier au 4 février, reste en trigger chez les sportifs. l’opinion publique et la rue marocaine en général.

Les situations d’accueil de l’équipe nationale, qui devrait prendre half à Algérie 2023, ont occupé une grande partie de la réunion de la Course de la Fédération royale marocaine de soccer hier, mardi, au Complexe Mohammed VI de Soccer. à Maamura, à la périphérie de Sale. On rappellera que la CAF a égalé le même jeu concernant la « mise en œuvre des situations du cahier de campagne pour la tenue du Championnat d’Afrique par rapport à la facilitation des situations pour les équipes participant au tournoi ».

Et en l’absence de réponse, si une liaison par vol direct vers la ville de Constantine, qui accueillera les matchs de l’élite marocaine dans ce tournoi, n’est pas homologuée, avec un vol direct depuis la capitale Rabat sur un avion privé de Royal Air Maroc, transporteur officiel des équipes nationales, la course a décidé à l’unanimité de ne pas participer à ce tournoi.

Un consensus s’est également formé parmi les responsables du soccer marocain sur la menace d’un “boycott” de la Coupe d’Afrique des Nations pour les joueurs locaux en Algérie. Il indique clairement l’growth du conflit politique des “lobbies et de la diplomatie de coulisse” entre les deux pays à “l’arène des compétitions sportives”.

La décision souveraine de la Fédération marocaine de soccer, qui stipulait clairement que “l’équipe nationale doit prendre un vol direct de Rabat à Constantine ou ne pas participer à l’affaire”, a embarrassé l’Algérie et ses autorités non seulement devant ses voisins ; C’est plutôt par rapport au reste des pays africains et à la “CAF”, surtout après que l’Algérie a fait un gros pari sur le soutien du continent pour renverser la state of affairs sur le Maroc dans le file “Can 2025” de l’organisation.

Et en septembre 2021, l’Algérie n’a pas tardé à décider unilatéralement de fermer son espace aérien à divers aéronefs civils et militaires marocains portant des immatriculations marocaines ; C’est ce que le président algérien considérait à l’époque comme une réponse aux “actions hostiles du Maroc”, alors que le Royaume annonçait son rejet catégorique des justifications “fausses et absurdes” sur lesquelles l’Algérie avait fondé sa décision de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc. .

Système ennemi furieux

Khaled Chiyat, professeur de relations internationales à l’Université Mohammed I d’Oujda, a souligné que “l’Algérie se mobilise pour être hostile au Maroc dans tous les sens, dans la mesure où elle veut stopper le passage des particules d’air vers le Maroc”, expliquant que “La décision de fermer l’espace aérien aux avions marocains n’en est qu’une autre”. Un épisode d’une série d’hostilités continues contre les intérêts du Royaume.

Chiyat a confirmé dans une déclaration au journal électronique Hespress que le comportement de l’Algérie « s’inscrit dans ce schéma hostile et féroce contre l’Algérie, qui prétend que c’est le Maroc qui le prépare et qu’il pleure devant le monde pour faire face à la crise ; comme une stratégie tirée d’un groupe d’écoles de renseignement étrangères”, indiquant que “le régime algérien, malgré ses fausses affirmations selon lesquelles il n’est pas contre le peuple marocain, n’a aucune exemption humanitaire ou autre”.

“La doctrine de l’inimitié contre le Maroc s’est intensifiée avec l’exploit footballistique historique de l’équipe première lors de la Coupe du monde de soccer 2022 au Qatar”, a écrit un skilled en relations internationales, qui a confirmé que “l’origine est la participation souhaitée de l’équipe locale marocaine de soccer, comme l’exigent les usages des compétitions de rencontres sportives.” sur les calculs politiques.

Le même professeur d’université estime qu'”il est supposé que la participation du ministre marocain des affaires étrangères au dernier sommet arabe en novembre dernier, ainsi que le voyage de l’équipe nationale marocaine pour participer au championnat continental, devraient être des questions loin des calculs politiques”. et conflit diplomatique. .” Cependant, “le mode actuel que Tebun a mis en place pour se couvrir est un mode émotionnel”.

Chiat a noté que “l’Algérie se conformera à la demande et à la situation souveraine du Maroc de fournir une route aérienne directe pour que l’équipe Chan puisse voyager”, dans les médias ; Tout se passe comme si le Maroc suppliait l’Algérie d’ouvrir son espace aérien à l’aviation civile marocaine, alors que la vérité est bien loin de là.

Le même intervenant a conclu qu’ « il n’y a pas de imaginative and prescient civile rationnelle en Algérie, mais des visions militaires sans horizon, guidées par la logique de l’affrontement et de l’affrontement ; Il ne manque jamais un événement sportif, jouant à nouveau son rôle d’event de rassembler les gens.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}