Picture : Archives

Hespress – AFPSamedi 24 décembre 2022 – 13h58

Les affrontements tribaux au Darfour ont fait au moins sept morts dans la vaste et turbulente région de l’ouest du Soudan, selon l’agence de presse officielle soudanaise.

Des affrontements ont éclaté entre des tribus arabes d’éleveurs et des tribus africaines dans un village près de Nyala, la capitale de l’Etat du Sud-Darfour, ont indiqué des témoins, et la trigger des affrontements n’a pas pu être déterminée dans l’immédiat.

Et l’agence de presse soudanaise a rapporté en référence au Comité de sécurité de l’État du Sud-Darfour : “Un groupe de bergers à dos de chameau et à moto a commencé à attaquer le village d’Amore.

Après cela, une autre personne a été tuée dans ces affrontements, qui se sont étendus aux villages voisins, dont les magasins ont été pillés et partiellement incendiés, selon la même supply.

Une supply médicale a confirmé à l’AFP que 20 sufferers blessés avaient été transférés à l’hôpital de Nyala.

Les affrontements intertribaux sont fréquents dans la région du Darfour, qui est dans un état d’instabilité depuis 2003 en raison du conflit, qui a commencé après que des groupes armés de minorités africaines ont pris les armes contre le gouvernement de Khartoum, soutenu par les Arabes, sous prétexte de marginaliser politiquement et économiquement la région.

Selon les Nations Unies, le conflit a tué 300 000 personnes et déplacé 2,5 thousands and thousands de personnes.

La fréquence des conflits tribaux a augmenté depuis le coup d’État d’Abdel Fattah al-Burhan, le commandant de l’armée, contre le gouvernement civil arrivé au pouvoir après le renversement d’Omar al-Bashir en 2019.

Soudan, Darfour

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}